Attention aux produits volés

De nombreuses tentatives d’arnaques sévissent actuellement sur Le Bon Coin. Certains annonceurs n’hésitent plus à mettre en vente des produits volés ou qui n’existent pas. Soyez vigilants.

Nous l’avons déjà dit et nous ne le répéterons jamais assez : il faut être vigilant lors de la conclusion d’une transaction avec un annonceur du Bon Coin.

A cet égard, il ne faut pas hésiter à faire des recherches sur Google concernant le vendeur, avant de lui verser le prix de la transaction.

Certains vendeurs fraudeurs ont laissé des traces sur internet, notamment dans les forums de discussion. En effet, des internautes arnaqués n’hésitent pas à faire leur retour d’expérience, pour aider la communauté.

Une arnaque qui prend de l’ampleur concerne les maisons qui n’existent pas. Une simple recherche sur Google Maps permet de le vérifier en quelques instants.

Certains produits high-tech ou encore des voitures peuvent avoir été volés, par des annonceurs peu scrupuleux, qui cherchent à blanchir le produit de leur délit via le site de petites annonces.

Nous avions déjà fait un article pour signaler le cas de cette acheteuse qui a acquis un véhicule volé, et qui s’en est aperçu en rendant visite à son garagiste.

Rien ne vaut d’etre accompagné par un ami ayant quelques connaissances sur le type de produit mis en vente, pour limiter le risque de se faire arnaquer. Les éventuelles anomalies seront plus facilement identifiables.

A noter que certains annonceurs fraudeurs illustrent leurs annonces par des fausses photos du produit dont ils ne sont pas propriétaires. Pour s’assurer que le produit appartient bien au vendeur, il est toujours bon de lui demander de nouvelles photos.

Quoiqu’il en soit ne payez jamais le produit à l’avance. Il sera toujours possible de se rétracter jusqu’à la conclusion définitive de la transaction.

En cas d’arnaque, vous pouvez porter plainte auprès de votre commissariat, ou contacter une association de consommateurs.

vol-escroquerie-300x123


Partagez sur les réseaux sociaux :


Commentaires



Article rédigé par Laurent Fernandez.