Une location qui tourne au cauchemar

Une dame a eu la mauvaise surprise de constater que la maison qu’elle a louée sur le site Le Bon Coin était un véritable taudis avec des fissures de partout ou encore de la tuyauterie raffistolée.

Les vacances d’été s’annonçaient pour le mieux pour cette mère de famille qui a loué une maison à Montpellier sur le site de petites annonces Le Bon Coin.

Toutefois en arrivant sur place, elle a découvert un spectacle désolant, qui était à mille lieu de ce que lui laissait entendre l’annonce qu’alle avait consultée.

Elle a ainsi indiqué sur le site de la voix du nord que le logement était sale, et que lorsqu’elle a allumé le cumulus, des fuites sont apparues de partout…

Conformément à l’annonce, le loyer mensuel était de 580 euros. A ce prix, cette mère de famille ne s’attendait pas à un logement luxueux, mais ne s’attendait pas non plus à découvrir un logement pareil.

Elle indique par ailleurs que la tuyauterie de l’évier a laissé fuire beaucoup d’eau. Cette tuyauterie aurait été raffistlée avec des sacs et des bouteilles en plastique !

L’eau serait également tombé au rez-de-chaussée via diverses fissures se trouvant au plafond.

Cette maison avait été prise en location suite à une visite sur les lieux du frère de cette victime.

Selon la propriétaire du logement, le locataire précédent serait resté une dizaine d’années sur place, sans se plaindre. Elle nie ainsi tout problème d’insalubrité.

La situation est actuellement en train de s’envenimer puisque les forces de l’ordre sont intervenus sur place, et qu’un huissier a établi un constat d’état des lieux.

L’utilisatrice du site le bon coin recherche à présent un nouveau logement, qui serait à peu près décent. Cela risque d’être compliqué, vu que nous sommes actuellement en période de congés annuels.

Il faut toujours se méfier de descriptifs trop élogieux, et bien visiter les lieux avant de conclure un contrat de location.

location-insalubre-300x163


Partagez sur les réseaux sociaux :


Commentaires



Article rédigé par Laurent Fernandez.